Maillots de hand

Les équipementiers de Lidl Starligue 2018-2019

Publié le 18/10/2018

Alors que la Lidl Starligue a débuté depuis quelques semaines, on vous présente un rapide état des lieux des différentes marques qui équipent les clubs de la première division masculine de handball pour cette saison 2018-2019.

Deux locomotives

Ce qui ressort rapidement de cette étude des équipementiers de la Lidl Starligue 2018-2019, c’est que deux marques se distinguent largement. Spécialistes du handball, Hummel et Kempa représentent à eux deux la moitié du championnat de France. Ainsi, la marque danoise Hummel, leader incontesté sur le marché du handball et sponsor de Mikel Hansen, est présente dans quatre clubs cette saison (Tremblay, Dunkerque, Saint-Raphaël, Toulouse) ce qui représente 29% des équipes. Juste derrière, la marque allemande Kempa fondée par Bernhard Kempa (l’inventeur du kung-fu), équipe trois clubs (Cesson, Istres, Pays d’Aix) pour une représentation de 22% du marché.

Maillot-HBC-Nantes-2018-2019-3

Ces deux marques sont iconiques de notre sport et il n’est donc pas surprenant des les retrouver avec une telle main-mise sur la Lidl Starligue. Cela se traduit aussi du côté du sponsoring de joueurs clés du championnat avec Uwe Gensheimer et Adrien Dipanda pour Kempa et Kiril Lazarov ou Valentin Porte pour Hummel.

Outsider et surprises

Derrière ces deux mastodontes, il est intéressant de découvrir que pas moins de sept marques équipent chacune une équipe. On retrouve par exemple une marque connue des handballeurs, Mizuno qui est l’équipementier de Chambéry cette année, mais aussi fabricant de deux modèles de chaussures très appréciés des joueurs pro, le modèle Wave Mirage 2.1 et la Wave Lightning Z4. Autre marque iconique du hand, adidas. Partenaire cette année de Pontault-Combault, la marque aux trois bandes tire en revanche son épingle du jeu grâce à son ultra-présence sur le marché des chaussures. Le modèle Stabil X ou la réédition de sa chaussure historique pour gardien, la Spezial, lui garantit ainsi une visibilité maximale. Les frères Karabatic en sont les premiers étendards.

Grand concurent d’adidas à l’international, Nike est l’équipementier du PSG. A l’instar de Barcelone, depuis la reprise du club par les Qataris il y a une volonté affirmée d’établir une véritable section multisport permettant d’ancrer encore plus dans les esprits, l’existence et la renommée du club. Cela se traduit par un accord d’équipementier qui démarre par le foot et se prolonge au handball. Le mimétisme est poussé jusqu’au design, les handballeurs portant une tunique présentant un stylisme identique à celui des footballeurs.

 

infographie équipementier + logo

Vient ensuite Erima qui habille les derniers finalistes de la coupe d’Europe, les joueurs du HBC Nantes. Marque spécialisée dans le textile plutôt que dans la chaussure, elle n’est que peu connue en France, hormis par ceux qui suive le championnat allemand où la marque collabore notamment avec les prestigieux Lions du Rhin, l’équipe de Rhein Neckar Löwen ainsi qu’avec le SG Flensburg. Dans cette veine spécialiste du textile, on retrouve Joma, partenaire de l’US Ivry. La marque espagnole est par exemple visible au niveau mondial du handball via ses collaborations avec l’équipe nationale de Croatie ou d’Espagne. A noter qu’elle remplace Hungaria auprès du club d’Ivry, un équipementier français qui renaît récemment de ses cendres et sur l’histoire duquel on vous encourage à vous renseigner.

Pour compléter ce trio d’expert du nylon, Kappa équipe cette année l’USAM Nîmes. Bien connue des fans du Napoli et des nostalgiques des années 80-90, la marque équipe aussi l’US Créteil, aujourd’hui en Division 2.

maillot-mhb-2018-2019

Pour finir, attardons nous sur Puma, nouvel arrivant dans en tant qu’équipementier de club et qui s’offre pour l’occasion un historique de ce sport en la personne du Montpellier HB. Non content d’équiper les champions d’Europe en titre, la marque propose également une chaussure haut de gamme dédiée au hand qui nous en sommes sûrs bénéficie de la qualité des ingénieurs allemands.

Petite note finale concernant l’absence d’Asics, délogée justement par Puma après douze ans de collaborations et qui n’apparaît donc plus sur les terrains français, en tout cas plus sur les maillots puisqu’on le sait, la marque japonaise est bien évidemment présente sur les parquets grâce à ses chaussures et notamment le modèle Gel Fastball porté par l’espoir français Romain Lagarde.

Crédit photo image à la une : lnh.fr

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok